Un peu d'histoire

La vallée du Cher et les reliefs qui entourent Châteauneuf-sur-Cher sont occupés dans la Préhistoire. Plusieurs sculptures de l’age du fer ont été découvertes au 19e siècle.

 

Les seuls vestiges gallo romains connus sont ceux qui ont été mis au jour dans le bras du Cher en 1928, interprétés comme un barrage.

 

Châteauneuf est divisé dans le 13e siècle en deux villes. Celle du promontoire rocheux, ou ville haute, est protégée par l’enceinte de murs et de fossés du château.
La ville basse est installée au point de passage à gué sur les îles formées par les méandres du Cher.

 

La fondation du chapitre de chanoines en 1267 est favorisée par la destruction de la collégiale de Venesmes par les anglais.

 

Au 16e siècle, Chateauneuf est une ville ou prospèrent les marchands de draps et de laines. A partir de la fin du 18e siècle, la production de la ville est presque exclusivement tournée vers le tissage de la laine.

 

L’essor de Chateauneuf sur Cher est particulièrement sensible dans la première moitié du 19esiècle. De moins de 1 millier d’habitants pendant la Révolution, la population passe à  plus de 3000 en 1861.

 

Les nouvelles routes royales puis impériales et les chemins départementaux remis en état servent de trame au nouvel urbanisme ; aprés une ville formée de deux noyaux, c’est une agglomération linéaire qui traverse d’Est en Ouest la terrasse alluviale du Cher. A cette époque, les productions agricoles du plateau calcaire sont complétées par les cultures maraîchères de l’Isle et par le bois.

 

Dans la seconde moitié du 19e siècle, une tuilerie-briqueterie est installée a Vilatte.

 

Les voies de communication restent alors le principal facteur de développement de Châteauneuf.

 

La voie de chemin de fer de Bourges à Montluçon devient, dés sa mise en service en 1861, la principale liaison entre les minières de la vallée du Cher et les houillières de l’Allier.

 

Jusque dans les années 1950, Châteauneuf est au centre d’un commerce local important, avec notamment la filière du bois, le négoce et la distillation des vins des vallées du Cher et de l’Arnon, ainsi que les chaux de Corquoy

Sites archéologiques

Sur le territoire communal de Châteauneuf-sur-Cher, 6 sites archéologiques sont recensés au Plan d’Occupation des Sols mis en révision. Ces sites sont répertoriés sur les documents graphiques du présent Plan Local d’Urbanisme.

 

Ils sont situés :

 

1. au lieu-dit  " La Porcherie " : loge de vignerons en pierres sèches ;

 

2. au lieu-dit  " Font James " : terres funéraires protohistorique ; un torque provenant du tumulus de Font James est visible au musée du Berry a Bourges.

 

3. au lieu-dit  " Les Corqueux  " /  " Champ des Chaumes  "  :

construction gallo-romaine

Nous joindre

Mairie de Châteauneuf sur Cher

Place de l'Hôtel de ville

Tél. 02 48 60 63 84

Par email

A découvrir

Le Complexe en eaux vives pour enfants et adultes

Avis de réunions

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Mairie de Châteauneuf sur Cher - Crédits photos COMBACK